Haute Mayenne tourisme

Regards d'anglophones sur notre territoire, pour aujourd'hui et demain !

  • Par cdhm
  • Le 03/12/2018
  • Commentaires (0)

Mayenne sera le département le plus vert et le plus propre de France d’ici 2030 !

 

Le présent travail est le fruit d’une rencontre avec des personnes d’origine anglaise et américaine installées dans le Nord Mayenne et leur professeur de français, en novembre 2018.

Lors d’une première rencontre entre le groupe et le Conseil de développement de Haute Mayenne, il avait été convenu d’organiser un second temps d’échanges axé sur leurs perceptions, avis, remarques concernant le développement du Nord Mayenne. Les thèmes suivants ont été choisis ensemble :

  • Urbanisme, bocage, mobilité ;
  • Déchets ;
  • Tourisme ;
  • Plans Climat Air Energie Territorial (en cours de réalisation sur le territoire)
  • Alimentation.

Quinze jours plus tard, nous nous sommes retrouvés, au Petit bouchon, le café-bar-restaurant de Lesbois.

Avant d’aborder les thèmes un à un, deux des participants nous ont fait part de leur proposition d’introduction, intitulée Un projet pour Mayenne, dans le futur et au-delà ! Un projet avec une mission : Mayenne sera le département le plus vert et le plus propre de France d’ici 2030 ! Le terme vert est à prendre au sens large, il comprend par exemple une alimentation de qualité et respectueuse de l’environnement, ainsi qu’une mobilité plus « propre ».

Les idées émises sont bien sûr à prendre comme une base de discussion, d’ouverture, de mise en perspective, avec une part d’utopie, et aussi l’intérêt du regard extérieur, sans oublier une pointe d’humour !

Quelques éléments de diagnostic …

Des éléments négatifs ou posant question…

  • Population vieillissante ;
  • Désertion de petits villages : diminution, voire disparition de commerces, d’écoles, de communauté (vie locales, rencontres, …) ;
  • Réduction du nombre de professionnels de santé : dentistes, médecins, …
  • Manque d’investissement privé, de nouvelles entreprises (type start-up) ;
  • Territoire abandonné par les jeunes entrepreneurs, nouvelles entreprises ;
  • Manque de monuments historiques par rapport aux autres départements en France pour le tourisme ;
  • Pas de stratégie de collecte et recyclage intégrée (à l’échelle départementale) (problème de l’augmentation des dépôts sauvages, dans les collectivités limitrophes depuis que Mayenne Communauté a mis en place la redevance incitative).
  • Système de transport en commun non satisfaisant ;
  • Réduction de la population des pollinisateurs (abeilles, papillons, insectes) ;
  • Déclin des oiseaux dans les terres agricoles (baisse de 35 % au cours des 17 dernières années).

 

D’autres positifs…

  • Internet haut débit ;
  • Bonnes liaisons routières et ferroviaires avec les grandes villes (TGV, RN 12, A 88) vers Paris, Rennes, Le Mans, Caen, Angers ;
  • Faible densité de population ;
  • Espaces verts ;
  • Coût de la vie peu élevé.

… Et des axes d’action !

Coffee teasAvoir des espaces multi activités dans les communes

Constat : En Grande Bretagne, l’offre en produits locaux, en espaces conviviaux où partager un thé (tea shop), un petit repas, … est beaucoup plus importante. Les commerces sont moins spécialisés qu’en France. Ils offrent ainsi des espaces de rencontres, utiles notamment dans les petites communes où la question de la mobilité, des personnes prenant de l’âge, se pose aussi. Ces espaces sont souvent présents dans les magasins vendant des produits pour le jardinage, LA passion des anglais !

  • Il faudrait donc arrêter la spécialisation ici ! avoir des commerces multi activités (dont des services), qui soient des lieux de vie, chaleureux, confortables, accueillants). Ce qu’on y trouverait : des produits locaux, des services, de la convivialité (espace tea shop : boissons chaudes, … sans alcool, petite restauration bio), … une offre à adapter selon les besoins locaux et ce qui existe dans la commune ou juste à côté.
  • Ces espaces peuvent être des coopératives ou des magasins à la ferme (mais vendant des produits de collègues, …).
  • Avec le vieillissement de la population, importance d’avoir un espace de rencontre dans chaque village.
  • Si besoin, faire appel au bénévolat.

Des initiatives de ce genre commencent à voir le jour sur notre territoire telles que : l’Epicerie de Fontaine Daniel, Le comptoir à Pré-en-Pail, et des projets de ce type en cours.

La question de l’aspect législatif a été soulevée pour des commerces non spécialisés. Y-a-t-il des restrictions liées aux documents d’urbanisme ou autre règlementation ?

Attractivité économique, - entreprises – start up

La Mayenne est un espace peu coûteux pour gérer une entreprise

=> annoncer ce fait, être un pôle d’attraction pour les entreprises qui délocalisent pour réduire leurs frais généraux.

En prime, faire savoir qu’il existe des centres de soutien aux entreprises, à Laval, Mayenne, Château-Gontier... 

Mobilité – production d’énergies

Hydrogene

  • Développer la mobilité à base d’hydrogène (impact environnemental plus faible). La Normandie avance dans ce domaine (voitures et vélos). Elle a aussi une route solaire. EDF produit de l’hydrogène avec de l’énergie solaire.

 

 

  • Autres axes :
    • Utilisation du gaz « naturel » produit dans les centres d’enfouissement.Velos
    • Les véhicules électriques, mais avec une réserve, il faudrait améliorer leurs performances environnementales (batterie, production d’électricité verte).
  • Liaisons douces : un axe qui serait intéressant : Ambrières-les-Vallées – Chantrigné – Lassay-les-Châteaux pour les enfants, les touristes, … 

Une autre agriculture

Avoir des objectifs ambitieux, par exemple 50 % de produits biologiques, rétablissement des haies et des prairies. Démarrer des points de vente directs de produits agricoles, avec des magasins communautaires (regroupant plusieurs producteurs, pouvant faire appel à une aide basée sur le bénévolat, …).

Gestion des déchets

Une augmentation des dépôts sauvages a été observée, à Chantrigné par exemple, depuis la mise en place de la redevance incitative sur l’ensemble de Mayenne Communauté.

Une uniformisation à l’échelle départementale (ou autre) limiterait ce genre de problème et simplifierait la vie des habitants (des règles de tri communes).

Qualité de l’air

  • Intérêt de l’hydrogène ;
  • Limiter l’usage des produits chimiques (en agriculture, à domicile, …).

Eau

Problème de la pollution de l’eau par les produits utilisés en agriculture. L’achat d’eau en bouteille pour limiter les risques n’est pas une solution satisfaisante (coût et production de déchets, impact de son transport, …).

Tourisme

Constats :

  • Aucun Guide vert ne couvre la Mayenne dans son ensemble.
  • Au terminal de Plymouth : aucune information sur la Mayenne, alors qu’un film présente la Normandie.
  •  Indiquer « La Mayenne juste en dessous de la Normandie ! » (humour)
  • Proposer des bons de réduction pour visiter des Châteaux, … (ou le Mayenne Pass) = à creuser
  • Il existe en Grande Bretagne beaucoup de radios commerciales pour faire de la promotion pas chère ;
  • Chaque année, une grande exposition est organisée sur le thème des vacances et des maisons en France en Grande Bretagne, mais aussi aux Pays-Bas, s’y faire connaitre.
  • Le tunnel sous la Manche – Shuttle : un endroit où faire de la publicité.
  • Les offices de tourisme devraient avoir les informations concernant un rayon de 50 km autour d’eux.Logo tourismehm
  • Les offices de tourisme ne répondent pas aux besoins des touristes :
    • OT de la CCBM au Jardin des Renaudies
    • OT d’Ambrières-les-Vallées souvent fermé alors qu’il y a beaucoup de passages.
    • Multitude de sites internet, sans liens entre eux : pas adapté aux besoins des touristes.
  • Avoir un seul site internet, avec une version en anglais et des entrées thématiques (pêche, …) => Faire connaitre et peut-être actualiser le site : https://en.hautemayenne-tourisme.com/
  • A plusieurs reprises, des différences entre les circuits indiqués sur des prospectus et le balisage sur le terrain ont été observées. Regret aussi qu’il y ait des circuits balisés sans carte.

 

Des propositions, idées concernant le tourisme :

PecheLac de Haute Mayenne :

  • Il n’y a pas de panneaux indiquant la base de voile (même avant qu’elle ne ferme).
  • Il faudrait un vrai circuit permettant d’en faire le tour et installer un endroit où prendre une boisson (petit café, salon de thé, petits achats, souvenirs), …
  • Aménager une plage où il serait possible de nager (si compatible avec le fait que ce soit une réserve d’eau « potable ») ou d’avoir des activités nautiques.
  • S’inspirer de Mézangers : circuits, parc pour les enfants, resto, café, pêche, plage. http://www.mayenne-tourisme.com/Guide-Touristique-de-la-Mayenne/Loisirs/base-de-loisirs-du-guE-de-selle-mezangers
  • Activités nautiques et pédagogiques : voile, kayak, tyrolienne, …

 

  • En Grande Bretagne, l’association Foot Pass fait un travail remarquable pour valoriser les circuits, mettre en place des panneaux d’information (sur la nature, l’histoire, le patrimoine, …), des cartes précises. (Je n’ai pas trouvé le site internet de cette association).
  • A Ambrières-les-Vallées, il n’y a aucun panneau sur le château, alors que c’est le château le plus au Sud de Guillaume le Conquérant (construit par lui ?). Il pourrait être intégré à un circuit sur ce thème, en relation avec Falaises, … Il y a aussi une sculpture de Guillaume Le Conquérant réalisée par Alain Legros, mais aucun panneau pour informer les habitants et touristes. Et aussi un lavoir, pas du tout mis en valeur, pas d’information.
  • Sur les voies vertes, avoir des espaces, des lieux d’exposition d’œuvres de sculpteurs, peintres, … de la Mayenne (un peu comme à Thuboeuf : https://www.hautemayenne-tourisme.com/voir-faire/espaces-naturels/570900-sentier-du-sculpteur ). Thuboeuf
  • Les touristes veulent acheter des souvenirs, avoir des boutiques proposant des produits locaux, des œuvres d’artistes locaux.
  • Elargir la période d’ouverture des lieux à visiter, offices de tourisme, … les touristes ne viennent pas qu’en juillet - aout, notamment les touristes étrangers qui prennent leur congés tout au long de l’année (notamment dans les lieux de passage, regret par exemple que l’office de tourisme d’Ambrières-les-Vallées soit si souvent fermé).
  • Les touristes britanniques viennent en Mayenne pour s’évader, proposer des centres de bien être, de pleine conscience, de yoga…
  • Hébergement : en Grande Bretagne succès du glamping, c’est-à-dire du camping glamour (hébergements insolites).

 

  • Knepp2Une expérience anglaise repérée par les participants : création d’un véritable parc naturel à l’échelle d’une ferme, à la manière d’un retour à la nature (intervention limitée de l’homme). Les animaux (moutons, vaches, cochons) et la terre sont laissés en liberté. Il s’agit de Knepp Castle Estate :  https://knepp.co.uk/ Les visiteurs peuvent à faire du glamping, du camping et safari. Une idée pour les fonds de vallées de plus en plus difficiles à exploiter par les agriculteurs ?
  • Définir un standard pour un hébergement touristique basé sur des principes écologiques dans le département.
  • Pistes cyclables et allées vertes, avec location de vélos (dont vélos électriques) ;
  • Sur les circuits à pieds, à vélos, mettre des stands – café – aires de pique-nique, restaurant, galerie d’arts

Faire le buzz

  • Faire appel à des artistes et artisans locaux pour investir les espaces publics, les valoriser, les mettre en avant.
  • Utiliser internet et les magasins vacants pour créer des expériences, des magasins et des restaurants.
  • « Utiliser » la population migrante pour offrir des expériences culinaires chez eux ou chez un partenaire ou …
  • Annoncer les évènements ! Développer/créer des médias sociaux de la Mayenne.

développement local citoyenneté

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire