Urbain - rural, entre oppositions et complementarites, le nouveau chantier de la coordination nationale

La coordination nationale de Conseils de développement ouvre un nouveau chantier sur les liens entre le rural et l'urbain.

Voici le lien pour en savoir plus : http://www.conseils-de-developpement.fr/2017/03/10/urbainrural-entre-oppositions-et-complementarites/

Un document ressource, envoyé par un conseil de développement membre de la coordination, est disponible au local, prêt à circuler entre les mains curieuses ! Il est composé d’articles, travaux de chercheurs, outils de contractualisation mis en place par le Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET).

Voici la réflexion et les questions qui sont proposées à exploration :

Le contexte est notamment marqué par la présence dans les médias d’un discours d’élus et acteurs de territoires ruraux de voir les moyens de l’action publique trop concentrés sur les métropoles au détriment des autres territoires, et ainsi d’accélérer des processus de déclin (ou périphériques des métropoles).

Les données les plus récentes en matière de création d’emplois semblent conforter ce discours, mais pas toujours, des travaux récents de chercheurs mettant en évidence des mécanismes de diffusion de la création de richesses autour de métropoles.

Même si certains territoires ont souhaité s’intégrer ou collaborer avec une métropole,  la crainte fréquemment exprimée est aussi celle d’une perte d’autonomie et de pouvoir, il se crée même des EPCI ou des pôles métropolitains “défensifs”.

A l’inverse, du côté des métropoles on peut voir s’exprimer à l’égard des territoires ruraux ou périphériques diverses attitudes, parfois d’ouverture, mais souvent d’incompréhension ou  de défensive (le “fait urbain” n’est pas reconnu en France, ce sont les métropoles qui portent la dynamique du territoire... )

La mise en place récente des métropoles par les lois MAPTAM et NOTRe n’a pas facilité ce dialogue, car les nouvelles institutions métropolitaines se sont beaucoup concentrées dans cette première étape sur leur organisation et leurs débats internes.

Pour autant un intérêt est souvent manifesté pour la préservation des zones agricoles et naturelles, celles qui sont internes au périmètre de la métropole

Les pôles métropolitains constituent parfois des débuts de réponse en matière de dialogue territorial, mais la plupart d’entre eux n’intègrent que très partiellement les zones rurales proches des métropoles.

Dans ce contexte, les Conseils de développement n’ont-ils pas vocation à alerter, interpeler, proposer des pistes permettant de dépasser ces oppositions ?

1) Quelle est votre perception, au niveau local, des relations et de l’état du dialogue entre la ville centre et les territoires avoisinants ? Entre les villes intermédiaires et la ville centre ? Entre les villes petites ou moyennes, les territoires ruraux et la métropole ?

2) Quelles pistes peut-on envisager pour développer et/ou amplifier le dialogue et les coopérations entre ces différents territoires ?

Quelles initiatives les Conseils de développement peuvent-ils porter ?

 

Des personnes (membres ou sympathisantes) seraient-elles intéressées pour se pencher sur le sujet ?

Conseil de développement urbanisme rural participation développement local

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau